Voisins des Igbo, les Ibibios forment une population d’Afrique de l’Ouest, vivant principalement dans le sud-est du Nigeria (État d’Akwa Ibom, une zone située entre le delta du fleuve Niger et la rivière Cross.), mais également au Ghana, au Cameroun et en Guinée équatoriale.
Parfois, les masques ronds et plats des Ibidio comportent en leur centre un petit visage. Dans plusieurs ethnies ces masques sont utilisés lors de mascarades divertissantes et lors de funérailles qu’on désire impressionnantes. On considère que la forme donnée à ces masques évoque la déesse créatrice appelée « Grand Mère ». Elle est symbolisée par la lune.

Les Ibibio « vivent dans des villages dirigés par un chef élu des chefs les plus honorables des familles importantes et la vie sociale d’Ibibio est régie par trois sociétés secrètes qui utilisent des masques. La plus importante de ces sociétés est l’Ekpo, qui est responsable du culte des ancêtres, qui sont à leur tour responsables du bien-être de la tribu. Au cours des cérémonies d’Ibibio, deux types principaux de masques apparaissent. Mfon, a une mâchoire articulée et représente un esprit «beau» qui a atteint la béatitude éternelle. Le second masque, appelé Idiok, est censé représenter un esprit d’enfer.
C’est un vecteur  de la quête primordiale de l’homme pour contrôler la peur par la magie.
Larges emprunts à https://www.masque-africain.com/masques-d-afrique.html et au musée Dapper.