Marchand de sables propose une série d’echiquiers et objets, porte clés, ou mini tableaux. Des associations de minéral et de bois sont réalisées avec des essences précieuses comme le bois de santal, le sipo, le noyer, l’ébène macassar, le citronnier de Ceylan ou encore le bois de rose brésilien. La plupart pierres gravées sont des masques africains stylisés (masque gabonais, Bambara, Dogon et bien d’autres). Si vous désirez plus d’informations sur l’origine et la signification de ces masques, rendez-vous à la page Signalétique.
A propos de l’échiquier tibétain présenté ci-dessous, l’expert Thierry Lamouroux sollicité à la pagode de Vincennes, souligne que c’est :
un texte de bonne facture, l’écriture est belle, … étant donné que l’on se trouve en plein milieu d’un texte, il est impossible de le restituer dans son contexte global, mais je peux tout de même dire qu’il ne s’agit pas d’un rituel. Ces pages décrivent les événements qui se sont produits lors du décès d’un personnage religieux important, en particulier lorsque le corps du maître est déposé dans le reliquaire destiné à la crémation. Il doit donc s’agir d’une biographie religieuse. Au début il y est fait référence à un rituel d’ouverture du mandala des divinités paisibles et terribles, ce qui indique que le texte appartient plutôt à la tradition ancienne (Nyingmapa) du bouddhisme au Tibet.
Les motifs peuvent être luminescents à la demande. Le matériau utilisé stocke l’énergie de l’éclairage électrique ambiant durant la journée et la restitue dans l’obscurité. Vous pouvez voir l’intégralité des différents modèles de masques africains en version de jour et de nuit sur Accesoires de salle de bain.