Plus de 6 millions de personnes se considèrent Mossi, l’appartenance à cette communauté ethnique étant fondée sur la pratique de la langue voltaïque « Moré » et d’autres traditions. Le peuple Mossi est originaire du Burkina Faso ainsi que des régions limitrophes. Ils ont fourni une main d’œuvre importante à la Côte d’Ivoire et au Ghana. Encore de nos jours une forte communauté Mossi réside en Côte d’Ivoire.
Ils constituèrent, aux XVe siècle et au XVIe siècle, des grands royaumes dont les deux principaux (Yatenga et Ouagadougou) restèrent indépendants jusqu’à la pénétration européenne.
Ils furent soumis militairement avec difficulté par les colonisateurs français. Mais jamais culturellement.
Ils ont à leur tête le « Mogho Naba », littéralement « roi des rois », qui réside toujours dans le palais de Ouagadougou.
La structure politique des Mossis est encore active de nos jours dans la vie quotidienne. Les chefs traditionnels (les Nabas) jouent un rôle important dans chaque communauté.
Larges emprunts à https://www.masque-africain.com/masques-d-afrique.html et au musée Dapper.